Perrine POUPIN: Vivre ensemble dans les espaces de participation militants à Moscou

Séminaire ANR HAPARÊTRE de 10h à 12h30 le jeudi 29 septembre 2016 à Grenoble, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, 60 avenue de Constantine, Grenoble – Amphi du Parc

Résumé

Dans le cadre de ma thèse, j’ai étudié des coalitions constituées à la suite d’événements traumatiques pour les personnes qui y ont participé : 1) le passage à tabac de jeunes gens le 4 avril 2008 par des policiers au commissariat de Sokolniki, 2) le double meurtre politique le 19 janvier 2009 de Stanislav Markelov, avocat, homme de gauche et défenseur des droits de l’homme, et Anastasia Babourova, journaliste stagiaire au bihebdomadaire d’opposition Novaïa Gazeta et militante libertaire et 3) l’arrestation, le 30 juillet 2010, de deux militants antifascistes, Alexeï Gaskarov et Maxime Solopov, dans le cadre d’une lutte contre un chantier autoroutier traversant la forêt de Khimki, dans la banlieue nord de Moscou. Dans mon intervention, j’analyserai deux dispositifs de participation mis en place par les coalitions. Le premier est celui des rassemblements de rue négociés avec le pouvoir. Une question de l’enquête a été de savoir comment les dispositifs militants permettent (plus ou moins) de faire survenir des moments de « code-switching » (GUMPERZ John, 1989) entre la coprésence ordinaire en ville et la participation politique. Autrement dit, il s’agit de s’interroger sur l’activité pratique par où les militants font pratiquement du lien entre ce qui fait la vie urbaine et ce qui fait la politique. Dans cette démarche on conçoit le rassemblement de rue comme une première arène de participation. L’autre dispositif que j’analyserai est celui des réunions des coalitions.

Dans ce second temps, je souhaite problématiser quelques aspects de la vie des coalitions, l’organisation du travail en leur sein et les épreuves de pluralité qui y travaillent l’expérience collective. Les coalitions sont en effet des regroupements d’individus et d’organisations militantes qui ont des idéologies, des intérêts et des objectifs divers, mais qui dans l’action conjointe, développent des points de vue communs. L’exploration va jusque dans les gestes les plus personnels en prenant en compte les émotions des personnes : elle sonde le retentissement du travail du militantisme sur les personnes qui s’y sont impliquées. Les individus fournissent le carburant de l’action collective et on veut traiter ici ce qui leur arrive dans ce cadre en tant que patient moral. La personne du chercheur est aussi en jeu : c’est à partir de ma propre expérience, dans les relations avec les autres, que j’ai pu analyser ce qu’ils éprouvaient. Dans la recherche de significations, l’enquête étend des tentacules au-delà des mondes revendicatifs et militants. Les activités revendicatives sont en effet imbriquées dans des contextes sociaux et environnementaux multiples (professionnels, confessionnels, sportifs, de la famille, des réseaux relationnels, du voisinage, de l’école, des études, de l’art, etc.) où les groupes prennent forme et qui sont sans cesse investis par les personnes qui s’engagent, souvent sur de longues périodes. Ces mondes sociaux auxquels participe l’individu (et appréhendés par Schütz), leurs activités primaires et leurs manières de dire et de faire imprègnent l’activité revendicative.

Textes d’accompagnement

Poupin Perrine, 2013, « Quand les manifestants s’emparent de la vidéo à Moscou : Communiquer ou faire participer ? », Participations, n° 7 / vol. 3.
Poupin Perrine, 2015, « Temps et activités de revendication à Moscou », Temporalités [En ligne], 22 | 2015.

Public visé: Etudiants et chercheurs en anthropologie, architecture, géographie, philosophie, sociologie, urbanisme ; artistes ; professionnels en ces domaines et plus largement toutes personnes intéressées.
Modalités d’inscription: Séminaire public sous réserve d’inscription (places limitées) + prévoir une carte d’identité (Plan Vigipirate)
Contact: anthony.pecqueux@grenoble.archi.fr


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *